24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Les Arabes ont déclaré que c’était parce qu’ils avaient déjà contracté le virus lors d’une vague précédente et se sentaient protégés, selon une nouvelle enquête menée par le professeur Michal Grinstein-Weiss.

« Il est important de comprendre cela lorsque l’on envoie des messages sur la vaccination à ces populations », a déclaré Grinstein-Weiss, directeur du Social Policy Institute (SPI) de l’Université de Washington et professeur invité au Centre interdisciplinaire d’Herzliya. «Ce tiers n’est pas vraiment anti-vaccination. Il suffit donc de leur expliquer pourquoi ils doivent se faire vacciner même s’ils ont déjà été malades. »

Elle a déclaré que la « coercition » du gouvernement est inefficace parmi ces populations. Au contraire, les décideurs politiques devraient travailler avec les chefs religieux des deux secteurs pour formuler une campagne axée sur l’administration d’une dose de vaccin aux personnes guéries, qui s’est avérée augmenter la protection – en particulier chez ceux qui étaient asymptomatiques ou avaient des cas bénins et peuvent ne pas avoir développé un niveau élevé d’anticorps neutralisants.
« Nous devons comprendre les anti-vaccins pour savoir comment les cibler », a-t-elle déclaré.

L’enquête, réalisée les 11 et 12 août, a demandé à 925 personnes de plus de 18 ans si elles avaient été vaccinées ou non. Onze pour cent des répondants ont déclaré qu’ils n’avaient pas été vaccinés et 75 % d’entre eux ont déclaré qu’ils n’envisageaient pas de le faire.
L’enquête a demandé aux 11% pourquoi ils n’étaient pas vaccinés. Ils pourraient fournir plus d’une réponse.
La principale raison pour laquelle les Israéliens qui ne sont pas vaccinés ne veulent pas le faire est qu’ils ont encore l’impression de ne pas en savoir assez sur l’impact à long terme du vaccin (46%). D’autres ont déclaré qu’ils ne pensaient pas que le vaccin était efficace (40 %) ou qu’ils ne pensaient pas qu’il soit sûr, même à court terme (38 %).

Étonnamment, malgré de nombreuses études israéliennes et internationales, il y a encore beaucoup de femmes qui choisissent de ne pas se faire vacciner parce qu’elles craignent que cela n’affecte la fertilité (17%) ou parce qu’elles sont enceintes ou allaitent et craignent que cela puisse nuire à leur bébé (11%) .
Mercredi, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis ont mis à jour leur recommandation pour les femmes enceintes de se faire vacciner contre le COVID-19 .

🟦 ANNONCE 🟦

Alors qu’il disait auparavant que les femmes enceintes « peuvent recevoir » le vaccin, il dit maintenant que les femmes enceintes « devraient être » vaccinées. Le changement est venu sur la base de nouvelles données sur la sécurité des vaccins.

Israël a commencé vacciner les femmes enceintes en janvier et a intensifié ses encouragements à ce que ces femmes se fassent vacciner au cours de la troisième vague, lorsque la variante britannique a amené de nombreuses femmes dans leur troisième trimestre à développer des cas graves de virus qui ont nécessité un accouchement et un traitement d’urgence dans l’unité de soins intensifs.

Certaines femmes enceintes sont également mortes du virus. Un autre facteur qui détermine si les gens se font vacciner ou non semble être leurs amis et leurs réseaux familiaux, 61 % des personnes dont les amis et/ou les membres de la famille ne se font pas vacciner ont choisi de ne pas se vacciner.

« Ils ont tendance à céder à la pression des pairs », a déclaré Yaniv Shlomo, chercheur principal associé à SPI, qui a travaillé avec Grinstein-Weiss sur l’enquête. « Ils courent en cliques. » Répartis par religion et niveau de religion, la majorité des non vaccinés sont soit haredi (ultra-orthodoxes) 24%, soit arabes 21%, 11% sont traditionnellement pratiquants et 6% laïcs tandis que 8% sont des répondants religieux ou religieux-sionistes. .

🟦 ANNONCE 🟦

Lorsque ceux qui se sont rétablis sont comptabilisés au sein de la communauté non vaccinée, les écarts entre les différents secteurs religieux sont drastiquement réduits : 9% de laïcs, 9% de traditionnels, 6% de religieux ou religieux sionistes, 11% de haredim et 13% des Arabes.

Il réduit également le nombre de personnes non vaccinées de 11 % à 8 % des répondants. Le rapport a également examiné le lien entre la vaccination et l’état matrimonial : le pourcentage de personnes non vaccinées est plus élevé chez les célibataires ou sans enfants que chez ceux qui sont mariés ou ont des enfants – 16 % non vaccinés contre 9 %.

L’enquête a également demandé si les individus seraient prêts à recevoir un troisième vaccin, s’il était approuvé par le ministère de la Santé. Les personnes ont été interrogées quelques jours seulement avant que le ministère n’approuve un deuxième rappel ou une troisième injection pour les travailleurs de la santé et les personnes aussi jeunes que 50 ans.

Selon les données, 75 % des Israéliens prévoient de profiter d’un troisième injection lorsqu’il sera disponible, contre 50 % des personnes interrogées lors d’une précédente enquête menée le mois précédent.
En examinant le dernier groupe d’Israéliens éligibles pour la troisième injection – ceux âgés de 50 à 60 ans – 60 % ont déclaré qu’ils seraient vaccinés. Cela est cohérent avec ce que les fonds de santé ont rapporté lors du lancement de la campagne de rappel vendredi et plus de 37 000 Israéliens ont reçu leur vaccin et plus de 100 000 ont pris rendez-vous pour se faire vacciner.

Enfin, 75 % pensent qu’une fermeture est en cours. High Holy Days , selon l’enquête, contre 48% qui s’attendaient à une fermeture dans l’enquête précédente. La recherche a été menée en partenariat avec le MasterCard Center for Inclusive Growth.

 

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !