24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Les organisations à but non lucratif israéliennes KamaTech, Tech-Career et Tsofen unissent leurs forces pour intégrer les juifs ultra-orthodoxes, les Israéliens éthiopiens et les Arabes israéliens au secteur des technologies. Ils piloteront conjointement des cours techniques et élaboreront un programme complet de recrutement, de formation et de placement.

La collaboration a été annoncée lors de la conférence AIPAC aux États-Unis par les ONG KamaTech, Tech-Career et Tsofen, qui travaillent toutes indépendamment pour promouvoir la diversité dans l’écosystème de haute technologie et rehausser le profil des populations non représentées.

L’union des forces intervient alors que l’industrie israélienne de la technologie manque de travailleurs qualifiés pour alimenter sa croissance, avec une pénurie de 12 000 à 15 000 professionnels qualifiés par an, selon Start-Up Nation Central, qui suit l’industrie et a également mis en place une coalition. des partenaires, y compris des ONG, pour amener les Arabes et les femmes ultra-orthodoxes dans le giron technologique.

« Le seul moyen de combler cette lacune est de toucher les populations minoritaires d’Israël, dont le talent humain inexploité est la ressource potentielle la plus critique capable de relever ce défi », ont déclaré les trois ONG dans un communiqué conjoint.
Au cours des 15 dernières années, KamaTech, Tech-Career et Tsofen ont œuvré séparément pour placer les Israéliens des communautés ultra-orthodoxe, éthiopienne et arabe, respectivement, dans des emplois technologiques en dispensant une formation technologique intensive et des «compétences non techniques» telles que aller, présentation et rédaction de CV.

KamaTech cherche à promouvoir et à intégrer les hommes et les femmes Haredi dans l’industrie israélienne de la haute technologie. L’organisation travaille avec les plus grandes entreprises de haute technologie en Israël, notamment Google, Facebook et Mobileye.

🟦 ANNONCE 🟦

Tech-Career a été mis en place par et pour les Israéliens éthiopiens afin d’offrir les compétences nécessaires pour accéder à l’industrie des technologies du pays. Tsofen cherche à intégrer les Arabes israéliens à la scène technologique.

Dans le cadre de cette collaboration, les trois ONG piloteront conjointement des cours technologiques qui deviendront à terme un programme complet de recrutement-formation-placement. Les trois organisations apprendront également des meilleures pratiques des unes et des autres pour créer des économies d’échelle et créeront un modèle pour encourager les industries de la technologie à promouvoir l’intégration dans les pratiques d’embauche et à offrir des possibilités de formation en cours d’emploi, a déclaré Takele Mekonen, PDG de Tech-Career, dans un communiqué.

Les cours technologiques pilotes ont reçu le soutien de l’ambassade américaine.

«La haute technologie et l’esprit d’entreprise sont les marques distinctives des sociétés américaine et israélienne. Le monde se tourne vers les États-Unis et Israël pour trouver de nouvelles idées, de nouveaux modèles. Nous croyons également en la force d’une société diversifiée, une société à laquelle contribuent des personnes de tous les horizons ethniques, religieux et culturels », a déclaré Elizabeth Fritschle, attachée culturelle à l’ambassade américaine à Israël, dans le communiqué.

🟦 ANNONCE 🟦

«Le projet est une situation claire… gagnant-gagnant», a déclaré Moshe Friedman, PDG de Kama-Tech. « Ce partenariat décisif fera progresser la haute technologie israélienne et l’économie israélienne vers de nouveaux sommets, renforcera la société israélienne et offrira à toutes les communautés israéliennes les mêmes chances de faire partie du secteur en plein essor et florissant de la haute technologie israélienne. »

Mekonen, de Tech-Career, a déclaré que «sans sécurité économique et égalité économique, il n’y a pas d’égalité sociale. Nous mettrons en commun nos connaissances et notre expérience pour créer un «triple avantage» pour notre bénéfice commun – et les résultats pour bénéficier à la société israélienne dans son ensemble.  »

«La société arabe offre un potentiel considérable de talent humain dans des domaines pertinents – avec un nombre croissant d’étudiants arabes exerçant des professions de haute technologie dans les établissements d’enseignement supérieur israéliens. Le talent arabe peut assurer la pérennité de la Startup Nation dans les décennies à venir. Afin d’accélérer l’intégration de la population arabe dans le secteur de la haute technologie, des investissements étatiques et philanthropiques sont nécessaires. Ensemble, nous pouvons promouvoir une société commune et durable en Israël », a déclaré Sami Saadi, codirecteur général de Tsofen.