24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Hila (pseudonyme) révèle des années après la publication de l’affaire « proxénète en prison » qu’elle a été violée par un prisonnier de sécurité, et dans une campagne de financement participatif ouverte pour elle, elle a demandé de l’aide dans son combat : « Ma vie est devenue un enfer. Ils sont essayer de me faire taire ! ». Selon elle, « Mes commandants m’ont remise à ce terroriste et ont veillé à ce que je reste seule avec lui – contrairement aux procédures claires »

« Depuis le viol, ma vie est un enfer. Ils ont essayé de me faire taire ! Aidez-moi dans ma lutte pour découvrir la vérité. Nos soldats de Tsahal ne sont pas des vagabonds », a écrit l’ancienne soldate dans une campagne de financement participatif lancée pour elle par son avocate, Keren Barak, afin de l’aider financièrement et psychologiquement, ainsi que d’autres soldats qui, selon elle, ont été « extorqués » par leurs commandants, lorsqu’ils ont servi dans l’IDF la dernière décennie.

La soldate, Hila (pseudonyme), écrit sur le site : « Mes commandants, les membres de mon état-major, que je pensais censés me protéger, m’ont remis à ce terroriste. Ils ont veillé à ce que je sois seul avec lui, contrairement à les procédures claires, afin qu’il puisse me blesser brutalement et m’abuser sexuellement. Vous m’avez agressée sexuellement encore et encore, et pas seulement moi, mais aussi de nombreuses gardiennes de prison. »

Elle a ajouté : « Il aurait pu m’assassiner, ou me prendre en otage, juste nous deux, seuls, sans menottes et sans barreaux, et c’est un meurtrier reconnu coupable ! Soldat de Tsahal pour information ? Pour la calme? Pour l’argent? Je ne peux même pas imaginer quel genre de valeur vous pouvez obtenir pour le corps d’une femme soldat. »

Selon elle, « Depuis la publication de l’affaire, mon secret, a été connu, et n’est plus caché à tout le monde, peut-être espéraient-ils que j’emporterais ce secret avec moi dans la tombe. Peut-être pensaient-ils que je tuerais moi-même ou m’enfuir pour me cacher dans un trou et continuer à avoir honte, mais plus maintenant ! J’ai fini de me taire, j’ai fini d’avoir honte, je ne suis pas coupable ! La honte est sur l’État. La honte est sur tout le monde qui a caché cette affaire pendant des années. Assez de silence. Je ne serai plus réduit au silence. Le génie est sorti de la bouteille et je ne les laisserai jamais le remettre jusqu’à ce que j’obtienne des réponses de mon pays. Je suis toujours sioniste, j’aime toujours notre pays de tout mon cœur, expliquez-moi comment et pourquoi cela m’est arrivé ? J’exige qu’une commission d’enquête indépendante soit mise en place. »

🟦 ANNONCE 🟦

Sur une page ouverte sur le site de financement participatif beactive, il est en outre écrit : « Une femme soldat qui a servi comme garde en service obligatoire entre les années 2014 et 2017 a été brutalement agressée sexuellement par un terroriste avec du sang sur les mains alors que, selon les publications , ses commandants le savaient et ont gardé le silence. Il s’agit d’un cas grave et inhabituel qui a été infligé à une femme soldat. L’objectif est de 200 000 shekels pour aider à la réadaptation mentale et à la représentation légale.

L’avocate qui a lancé la campagne, Karen Barak, a déclaré : « C’est le cas le plus choquant depuis la création de l’état d’agression sexuelle contre une femme soldat de Tsahal en service régulier par un terroriste qui est un ennemi de l’État d’Israël avec du sang sur ses mains, qui a assassiné son âme avec ses actes cruels et mentaux », a déclaré l’avocate. « J’appelle chaque citoyen du pays à nous aider à collecter des fonds afin de restaurer la vie de ce soldat, dans le but de pouvoir reprendre une vie normale. Il s’agit d’une femme qui s’est enrôlée dans l’IDF et a demandé à servir dans un poste de sécurité sensible par sionisme et par amour du pays. Nous et l’État d’Israël ne devons plus l’abandonner. »



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !