Les ministres de l’agriculture et des finances ont publié ce matin (jeudi) un projet d’arrêté pour une audition publique, qui concerne des baisses de tarifs sur les fruits et légumes. L’arrêté proposé comprend la suppression immédiate des droits de douane sur un certain nombre de fruits et légumes dont les avocats, l’ail, les petits pois, les haricots, les figues, les artichauts, les ananas et plus, afin de baisser immédiatement le panier de consommation.

Le reste des plafonds sur tous les fruits et légumes frais, surgelés et en conserve sera progressivement réduit en six étapes sur une période de cinq ans, afin de permettre à l’agriculture israélienne de s’adapter à la nouvelle situation. Il s’agit d’un arrêté qui sera signé et entrera en vigueur – c’est-à-dire que les douanes seront réduites et qu’il y aura ensuite une réduction des prix.

L’arrêté a été publié sous forme de projet pour une audience publique, au cours de laquelle le public entendra sa cause, et en particulier le public des agriculteurs, puis il sera signé et entrera en vigueur. Les prix des fruits et légumes ont grimpé en flèche ces dernières années de plus de 80%. La réduction des douanes augmentera la compétitivité de ces industries. Les économies attendent de la réforme la somme de 840 shekels par an pour chaque ménage en Israël, ce qui représente une économie totale d’environ 2,7 milliards de shekels par an.

La réforme comprend un paquet de soutiens aux filières agricoles, comprenant un soutien budgétaire direct à chaque agriculteur, l’élargissement des avantages fiscaux pour les agriculteurs à travers une loi encourageant les investissements en capital, un soutien au marquage du pays d’origine, une baisse des intrants pour les agriculteurs (pesticides, etc. .) et en investissant plus de 2 milliards de shekels pour l’innovation et l’augmentation de la productivité dans l’agriculture.

🟦 ANNONCE 🟦

Le ministre de l’Agriculture , Oded Forer, a ensuite déclaré que « les grandes lignes de l’ouverture du marché à la concurrence et de la baisse des prix des fruits pour les consommateurs, promues conformément à la décision du gouvernement et parallèlement à de généreuses mesures de soutien et de subventions pour les agriculteurs en Israël.  »

Le ministre Forer a dit : L’ensemble du gouvernement s’est engagé à lutter contre le coût de la vie. L’arrêté d’abaissement des plafonds sur les fruits et légumes que nous avons publié ce matin pour une audition publique, le format exact qui a déjà été approuvé par le gouvernement l’été dernier. Le but de l’audience publique est précisément le discours que nous avons aujourd’hui avec les agriculteurs pour parvenir à des ententes. Mais si quelqu’un pense qu’il peut torpiller la réforme, le préjudice ira chez les citoyens israéliens juste pour servir des visions politiques  »

Il a ajouté que « L’agriculture israélienne a besoin de cette concurrence, l’agriculture israélienne a besoin des énormes subventions que nous avons apportées en faveur de cette réforme et aussi du soutien direct qui nous est accordé. Par conséquent, j’espère que d’ici une ou deux semaines, nous serons en mesure de conclure des accords avec les représentants des agriculteurs.