24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Malgré le fait que la haute technologie soit l’une des professions les plus développées et les plus convoitées au monde, peu d’ultra-orthodoxes y travaillent. Les salaires sont élevés, les emplois sont intéressants, et pourtant, le monde de la haute technologie était un rêve presque inaccessible pour un érudit ultra-orthodoxe de la Torah. Le chemin est semé d’embûches, de la phase préparatoire et des études, à l’insertion dans un emploi, dans des sociétés qui ne sont généralement pas adaptées à la vie d’un Ben Torah ultra-orthodoxe.

Mais 150 Bnei Torah, qui gagnent désormais décemment leur vie dans le high-tech, prouvent qu’il est possible de faire autrement. Cette organisation se nomme IBH, qui œuvre pour permettre aux Bnei Torah d’entrer dans le monde de la haute technologie et de profiter de ses nombreuses vertus, et de ne renoncer en aucune façon à leur foi, leurs valeurs et leur mode de vie.

Dans un programme d’études planifié et précis, les étudiants commencent l’étude ABC et terminent une formation pratique jusqu’à accéder, en peu de temps, à un excellent emploi bien rémunéré.

🟦 ANNONCE 🟦

Mais chez IBH, à côté de l’adhésion à un professionnalisme sans compromis, il n’y a pas moins d’adhésion au style et au caractère des étudiants. « Notre sélection est définitivement stricte », déclare Aharon Safrai, PDG de IBH. « Nous sommes plus qu’une université de haute technologie. Nous sommes là pour permettre aux Bnei Torah, d’entrer dans la haute technologie de manière professionnelle et pratique, et rester un Bnei Torah. Et cela signifie qu’à côté des études dans le Beit Midrash, par lequel nous commençons la journée, nous accordons une importance particulière à la préservation du caractère ultra-orthodoxe conservateur et de qualité. »

Les inscriptions sont actuellement closes pour le 9e cycle, qui s’ouvrira à Elul St. à Bnei Brak.



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !