24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

La pandémie de COVID-19 a infecté des millions de personnes dans le monde et a laissé de nombreuses personnes sous le choc. Mais Lawrence Garbuz , qui a subi une bataille acharnée contre le virus et dont la bataille est loin d’être terminée, est juste heureux d’être en vie.
Après avoir contracté le premier cas grave connu de COVID à New York, il est devenu connu de beaucoup comme le « patient zéro » de l’État.

L’avocat de Manhattan, âgé de 52 ans, réside à New Rochelle dans le comté de Westchester, où il vit avec sa femme et partenaire juridique, Adina. Il est considéré comme un pilier de la communauté juive orthodoxe de la ville au sein du Young Israel of New Rochelle. Père de quatre enfants, il était en relativement bonne santé et en forme, ayant même participé au triathlon du comté de Westchester.

Mais sa vie, comme c’était le cas pour les gens du monde entier, a changé lorsqu’il est tombé malade.

Au début, Garbuz avait pensé que ce n’était qu’une toux. Mais les symptômes se sont rapidement aggravés et il a été envoyé à l’hôpital. Là, son état a continué à se détériorer et il a été branché à un respirateur.

C’était début 2020 . La pandémie était encore toute nouvelle et, pour beaucoup, semblait lointaine. Le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 avait commencé à se propager dans toute la Chine et faisait son apparition dans le monde entier. Mais pour beaucoup, il semblait être isolé, axé principalement sur les personnes qui avaient voyagé en Chine.

🟦 ANNONCE 🟦

La possibilité que Garbuz, qui n’était nulle part près de la Chine, ait le COVID-19 était quelque chose que ni lui ni de nombreux médecins n’avaient même envisagé.

Mais le 2 mars, il a en effet été testé positif et a été plongé dans un coma médicalement provoqué alors qu’il luttait contre la maladie.

« Je suis passé à quelques centimètres de la mort », a déclaré Garbuz au Jerusalem Post. S’il n’y avait pas Adina, « je ne serais pas là pour avoir cette conversation. »

Garbuz et ses médecins ne savent toujours pas comment il a attrapé le COVID-19, mais la maladie l’a gravement touché.

🟦 ANNONCE 🟦

Il s’est finalement réveillé environ deux semaines plus tard après avoir frôlé la mort.

« Quand je suis revenu à moi et qu’ils m’ont dit que j’avais le COVID, je ne savais pas trop ce que c’était », se souvient-il. « Il a fallu du temps pour que ça s’enfonce. »

Les symptômes de Garbuz étaient particulièrement graves, ce qui a conduit à tort de nombreuses personnes à supposer qu’il souffrait d’une maladie préexistante.

L’une des premières choses dont Garbuz se souvient après son réveil, c’est que deux médecins ont essayé d’expliquer ce qui lui arrivait.

« Ils ont dit qu’ils essayaient de proposer une très petite étude et voulaient la permission de prélever mon sang pour comprendre ce qui m’avait conduit à vaincre cette horrible souche de COVID », se souvient Garbuz. « Le plus drôle, c’est que j’ai dit oui tout de suite. Mais ma condition pour dire oui était que je voulais que ce soit confidentiel. Je ne voulais pas que quiconque sache que j’avais cette maladie. Je voulais que ça se taise.

« Bien sûr, les médecins n’ont pas eu le courage de me dire qu’à ce moment-là, toute la planète savait que j’avais le COVID – et je ne le savais même pas à l’époque. »

En effet, à l’époque où il était tombé malade et était dans le coma, la pandémie de COVID-19 s’était bien aggravée.

Peu de temps après son tristement célèbre étiquetage en tant que patient zéro, la maladie de Garbuz a été suivie de plus de cas dans tout l’État. New Rochelle est devenue l’un des premiers points chauds majeurs du COVID aux États-Unis alors que la pandémie commençait à s’implanter dans le pays. La ville a été verrouillée avec une barrière de sécurité d’un kilomètre de large autour d’elle alors que de plus en plus de cas commençaient à apparaître. Malheureusement, cela incluait la communauté orthodoxe moderne.

Il n’a pas fallu longtemps pour que d’autres cas soient découverts parmi les membres de Young Israel of New Rochelle. La synagogue est l’hôte d’une communauté juive nombreuse et florissante composée de centaines de familles. Ses membres sont souvent très proches les uns des autres et un grand nombre de juifs orthodoxes de New Rochelle ont pris des repas de shabbat et de fêtes chez la famille Garbuz.

Le passage soudain d’une communauté sociale aussi chaleureuse à une communauté de confinement a été choquant car la synagogue est devenue la première aux États-Unis à être forcée de fermer ses portes en raison de la pandémie. Bien qu’il ait rouvert depuis, les règles restent strictes, appliquant des politiques de masque et des mesures de distanciation sociale.

Garbuz a salué la gestion de la pandémie par la communauté et la synagogue en particulier.

« Je pense que la direction de la shul a fait un travail incroyable », a-t-il déclaré. «Ils ont dû entrer en action sans aucun livre de jeu et comprendre cela avec le ministère de la Santé ici à Westchester. Mais je pense que beaucoup de gens étaient reconnaissants.

Alors que des efforts avaient été faits pour garder l’identité de Garbuz confidentielle, les gens l’ont vite découvert. Les médias ont révélé son nom et il s’est fait connaître à l’échelle internationale – une chose avec laquelle lui et sa famille étaient loin d’être à l’aise.

« Nous avions des groupes sur tous les continents », a déclaré Garbuz à propos de la communauté juive du monde entier, qui a tendu la main pour exprimer son soutien. « Et je veux dire tous les autres continents. »

Garbuz a survécu au virus et a été vacciné avec le vaccin Pfizer. Malgré cela, cependant, sa bataille contre le long COVID est loin d’être terminée.

COVID-19 l’a laissé avec une neuropathie, une maladie qui provoque de fortes douleurs dans certaines parties du corps, ainsi qu’un manque de stimulation électrique entre son genou et son pied.

« Je ne sais pas ce qui est pire, la douleur de la neuropathie ou les médicaments que je prends », a-t-il déclaré.

Mais malgré son épreuve, Garbuz reste positif et a comparé son expérience à avoir été le canari métaphorique dans la mine de charbon.

« Quand je suis tombé malade, tout le monde s’est rendu compte que le COVID était là. Tout le monde s’est enfui de la mine de charbon. J’étais le canari, et je suis certainement beaucoup plus malade que lorsque je suis allé dans la mine de charbon », a-t-il déclaré au Post, ajoutant en riant:« La prochaine fois, trouvez un autre canari.

Sa santé s’améliorant deux ans plus tard, Garbuz a un nouvel objectif en tête : visiter Israël.

« C’est quelque chose que je voulais faire depuis que je suis sorti de l’hôpital », a-t-il déclaré, ajoutant que c’était quelque chose qu’il pensait être très important pour lui.

En attendant, Garbuz est reconnaissant envers tout le monde et reste positif.

« Je suis reconnaissant à Hashem d’être en vie… Patient Zero est un combattant, et je continuerai à me battre autant que possible », a-t-il déclaré.



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !