Les scientifiques de l’Université de Tel Aviv ont mis au point une méthode de contrôle du sexe du fœtus. La méthode innovante permet d’utiliser le génie génétique pour influencer la voie de développement de l’embryon «féminin» ou «masculin».

Théoriquement, cette méthode est également applicable à une personne, mais les scientifiques n’autorisent toujours pas de telles idées pour des raisons éthiques.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

L’invention devrait aider l’industrie laitière et l’industrie de la volaille – jusqu’à présent, personne n’a réussi à vaincre la nature, qui reproduit un nombre à peu près égal d’individus, mâle et femelle.

Cependant, dans l’agriculture, les «femelles» ont beaucoup plus de valeur que les «mâles» et, à présent, elles seront peut-être plus nombreuses et les mâles ne subiront pas des meurtres de masse comme le cas ds poussins.

Le rapport, publié dans la revue EMBO Reports, indique que les scientifiques ont utilisé des souris génétiquement modifiées possédant Cas9 dans leurs cellules. L’enzyme n’affecte pas le corps, jusqu’à ce qu’il reçoive une « poussée » spéciale pour exécuter la fonction. L’enzyme agit sur l’ADN nécessaire au développement du fœtus et forme le sexe souhaité.

Cette découverte est le premier moyen fiable de prédire le sexe des petits dans l’élevage.