24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Ces enfants pensaient que la sirène était pour le jour du souvenir de la Shoah, ils se sont donc mis au garde-à-vous et n’ont pas couru. Ils ont vite découvert qu’il s’agissait d’une attaque à la roquette.

Ils essayaient de faire la bonne chose. De tels petits enfants ne devraient pas savoir de telles choses. Le Hamas a instillé la peur dans la population du sud d’Israël. Ce n’est pas comme ça que quiconque devrait vivre.

Israël est connu pour faire sonner trois sirènes chaque année.

1 – Il y a une sirène à Yom HaShoah, le jour du souvenir de l’Holocauste. Elle sonne à 10 heures du matin pendant 2 minutes de silence où Israël se souvient de ceux qui ont été brutalement assassinés par les nazis. Plus de 6 millions de Juifs ont été tués, dont plus d’un million étaient des enfants. Israël se souvient des vies perdues. Le prix de la vie sans Etat juif.

2 – À Yom HaZikaron, il y a 2 sirènes, une le soir à 20 heures et une pendant la journée à 11 heures. Ces deux sirènes durent deux minutes. Le pays est au point mort, tout est abandonné et tout le monde reste debout pendant ces deux minutes. Tandis que beaucoup se souviennent de la famille et des amis qui sont tombés. Qu’il s’agisse d’un soldat tombé au combat ou d’un ami brutalement assassiné par un terroriste. Israël se souvient des vies abrégées.

🟦 ANNONCE 🟦

3 – Sirènes d’attaques de roquettes : Il y a une sirène supplémentaire que, malheureusement, Israël entend trop souvent. C’est une sirène de raid aérien. Cela signifie que le Hamas à Gaza tire des roquettes et qu’il est nécessaire de se mettre à l’abri, soit en s’allongeant les mains sur la tête, soit dans l’abri antiaérien le plus proche. Ces sirènes font désormais partie de la vie quotidienne des habitants du sud d’Israël.

En 2019, alors que Yom HaShoah était déjà passé et que Yom HaZikaron arrivait, beaucoup supposèrent que ces sirènes de raid aérien n’étaient que les sirènes du jour commémoratif. Mais le Hamas a décidé en ce mois de mai 2019, depuis samedi à lundi matin, de tirer plus de 700 roquettes sur les civils dans le sud d’Israël, faisant plusieurs blessés et quatre personnes tuées.