Le nombre d’Israéliens en attente d’une transplantation pulmonaire a fortement augmenté en raison de la pandémie de coronavirus, a rapporté Yediot Ahronot .

Selon Yediot Aharonot, au moins 15 personnes « récupérées » du coronavirus sont en cours d’examen pour leur compatibilité avec les transplantations pulmonaires. Tous sont connectés à des respirateurs ou à des machines ECMO.

«Il y a eu plusieurs vagues de coronavirus», a déclaré le Dr Liran Levy, un pneumologue en transplantation à l’Institut de médecine pulmonaire du Sheba Medical Center. « Ce qui a caractérisé la dernière vague, ce sont principalement les patients plus jeunes et les unités de soins intensifs, qui regorgent de patients guéris dans des conditions assez stables, mais avec des lésions pulmonaires irréversibles. »

«Seulement à Sheba, il y a sept personnes post-corona avec de graves lésions pulmonaires, qui utilisent des ECMO et qui ont entre 35 et 55 ans. Leurs poumons ne vont pas mieux. Ces dernières semaines, d’autres hôpitaux sont venus chez nous pour examiner la faisabilité des greffes pulmonaires.  »

Selon le Dr Levy, les médecins sont confrontés à un dilemme éthique.

🟦 ANNONCE 🟦

«Nous faisons en sorte de ne pas oublier les patients qui attendent à domicile une greffe depuis longtemps, mais pour les patients guéris [du coronavirus], c’est une question de vie ou de mort immédiate. Dans le même temps, le nombre de dons de poumon a considérablement diminué ».



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News