24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Israël est un centre mondial majeur pour les plantes sauvages liées aux plantes cultivées – des plantes développées par les agriculteurs depuis des générations – et nous devons prendre des mesures pour protéger leurs habitats naturels. Ce sont les résultats d’une étude, la première du genre, menée pour l’Autorité israélienne de la nature et des parcs et publiée le mois dernier.

Les plantes sauvages sont les ancêtres de la plupart de nos types d’aliments et d’un grand pourcentage de plantes ornementales et médicinales. L’autorité a récemment commencé à coopérer avec des chercheurs et des institutions universitaires dans le cadre d’une initiative visant à préserver les zones où se trouvent ces plantes. La possibilité de cartographier une zone particulièrement importante et de lui accorder le statut de patrimoine mondial est à l’étude.

Israël a un total d’environ 129 espèces définies comme ayant une relation particulièrement étroite avec les espèces cultivées, et le nombre passe à 300 espèces si nous incluons une relation un peu plus éloignée. Les régions avec une concentration potentiellement élevée de ces espèces sont la Haute Galilée, le Carmel et Ramat Menashe, la bande entre la plaine de Judée, les collines de Judée et le désert, et la partie supérieure de Har Hanegev.

Ces dernières années, l’Autorité de la nature et des parcs a réalisé que la préservation de la nature doit inclure les espèces de plantes sauvages qui sont les ancêtres des plantes cultivées. Outre le patrimoine culturel et agricole, il s’agit d’une contribution importante à la conservation d’une variété génétique qui pourrait aider les plantes cultivées à résister aux maladies ou aux changements climatiques.

L’étude a également comparé la variété des espèces dans d’autres pays à celle d’Israël. Les bases de données indiquent qu’Israël est dans le premier quartile au monde en termes de densité d’ancêtres végétaux par unité de surface, et qu’il est également riche en nombre d’espèces avec priorité de préservation en raison de leur importance. À l’ heure actuelle, seule la Turquie et le Mexique prennent des mesures similaires pour définir des régions riches ancêtres que l’ Unesco des sites du patrimoine mondial . Mais Israël devra renégocier son statut d’Unesco, qu’il a abandonné il y a plusieurs années, pour faire avancer la mesure.

🟦 ANNONCE 🟦

L’étude a été menée par l’écologiste Dr Didi Kaplan, avec le personnel de l’Autorité de la nature et des parcs, et était basée sur la consultation de divers experts en plantes. L’objectif principal était d’examiner la distribution connue et potentielle dans des zones supplémentaires d’espèces étroitement liées aux plantes cultivées. Ce sont des espèces qui peuvent être croisées avec des espèces cultivées pour créer une deuxième génération fertile.

Pour cela, les observations faites au fil des années ont été analysées, ainsi que les régions dans lesquelles il devrait y avoir des espèces végétales. Ces espèces ont été divisées en plusieurs groupes comprenant des parents du blé, des céréales, des légumineuses, des plantes comestibles (épices, médicaments et légumes) et des plantes ornementales.

La liste des espèces de l’étude indique une relation étroite entre les espèces sauvages et les aliments que nous consommons aujourd’hui. Il existe des espèces sauvages telles que la betterave commune et un type de chou (Brassica cretica) qui sont apparentés aux légumes d’aujourd’hui, et le Cynara syriaca, un parent de l’artichaut. L’espèce vedette est le blé sauvage, découvert par l’ agronome et botaniste Aaron Aaronsohn près de Safed en 1906. Selon les chercheurs, jusqu’à cette découverte, la principale source de pain de l’humanité restait un mystère. Kaplan affirme que le blé sauvage continue de pousser là où Aaronson l’a trouvé.

«Israël et le Croissant fertile sont l’un des centres de sélection végétale les plus importants au monde», déclare le Dr Ori Fragman-Sapir, directeur du jardin botanique de l’Université hébraïque. «Dans cette région, des plantes alimentaires importantes telles que le blé, l’orge, les pois et les carottes ont été cultivées, mais aussi des plantes ornementales telles que le narcisse et la jacinthe, et des plantes médicinales et épices telles que la sauge triangulaire, la sarriette blanche et l’hysope commun».

🟦 ANNONCE 🟦

Il dit que la raison de la richesse en espèces est qu’Israël est au centre d’une rencontre entre les régions continentales et les différents climats. « Les conditions variées en Israël contribuent également à la grande variété des plantes », ajoute-t-il. «Des collines calcaires, des vallées, des zones sablonneuses, les hauteurs basaltiques du Golan et une altitude topographique variée. Et il y a aussi une histoire humaine ancienne dans notre coin du monde ».

L’Autorité de la nature et des parcs a déjà utilisé les connaissances existantes pour essayer de promouvoir la conservation de certaines des zones où se trouvent les ancêtres des plantes cultivées. Il a souligné son emplacement dans les suggestions pour la préservation des zones qu’il a présentées à l’Autorité de planification et de construction dans le cadre du plan stratégique 2040 promu par le gouvernement, qui comprend une attention aux besoins de logement ainsi que la préservation des espaces ouverts. «C’est un autre moyen d’assurer la protection de la nature», déclare Dotan Rotem, écologiste du paysage auprès de l’Autorité de la nature et des parcs. « Nous utiliserons également ces plantes pour suggérer que davantage de zones soient déclarées comme réserves naturelles afin de les protéger. »



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !