Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La perte soudaine d’un membre de la famille aimé est un événement difficile qui laisse un vide énorme. Le projet « La chaise vide » est conçu pour permettre aux familles endeuillées touchées par la terreur et les catastrophes de tenir une soirée du seder commune dans une atmosphère de soutien et de recueillement afin de soulager la douleur et la nostalgie.

Cette initiative est née à la suite du grave attentat terroriste qui a eu lieu en 2002 à l’hôtel Park de Netanya, au beau milieu du Seder. Un an après cette terrible nuit, Naveh a entamé une soirée commune au Seder pour les familles endeuillées, victimes de la terreur et du désastre, et a depuis adopté des dizaines d’autres familles ayant rejoint le cercle de la souffrance.

Cette nuit spéciale et passionnante permet aux pères, mères et enfants qui ont perdu ce qui leur est le plus cher, de mettre la douleur à la table des fêtes et de laisser la place à la joie et au sentiment d’appartenance que Pessa’h apporte. Dans le cadre du projet « chaise vide », des familles de tout le pays et de tous les horizons se réunissent pour la nuit du Seder. L’hospitalité crée une rencontre humaine, interculturelle, aimante et amoureuse entre des personnes dont le destin les a unis dans des circonstances difficiles.

Depuis plus de 17 ans, l’organisation se porte volontaire pour cette cause importante avec dévouement et amour afin d’accueillir près de 4 000 personnes et d’apporter un soutien lors de la soirée la plus délicate de l’année.

« Suite aux nombreuses catastrophes qui nous ont affecté ces dernières années, nous sommes confrontés à une forte demande cette année », a déclaré l’organisation. « Afin de fournir une solution aux nombreuses familles, nous vous appelons à être
partenaires de cette hospitalité importante et à contribuer avec amour. »

Pour faire un don à ce projet passionnant et étonnant, cliquez ici. Les dons peuvent être faits avec de l’argent de Ta’azot et de l’argent du Kachma Depasha. La contribution est reconnue pour les remboursements d’impôts en vertu de l’article 46.