L’Université de Tel Aviv et une université anonyme des Émirats arabes unis (EAU) ont signé un protocole d’accord pour créer un institut de recherche sur l’eau conjoint Israël-EAU.

L’institut aura des chercheurs qui se concentreront sur la recherche de ressources en eau et de solutions pour les zones désertiques, et permettra également des programmes d’échange d’étudiants et d’enseignants, a déclaré lors d’un entretien téléphonique la professeure Milette Shamir, vice-présidente des affaires internationales à l’Université de Tel Aviv.

Il s’agit du premier accord entre l’Université de Tel Aviv et une entité des Émirats arabes unis, a-t-il déclaré, le qualifiant d’important pour sa portée et son contenu.

L’institut sera soutenu par l’Université de Tel Aviv, une université émiratie, le milliardaire géorgien-israélien Michael Mirilashvili et Baynunah, une société sœur du groupe Al Dahra, un groupe agricole émirati.

Le nouvel institut travaillera en étroite collaboration avec l’Institut Moshe Mirilashvili pour les études appliquées sur l’eau de l’Université de Tel Aviv, du nom du père de Michael.

🟦 ANNONCE 🟦

Michael Mirilashvili est le propriétaire et président de Watergen , une start-up qui a développé une technologie exclusive qui traite l’air pour produire de l’eau potable. En novembre, Watergen a signé un partenariat stratégique avec Al Dahra pour exporter la technologie israélienne vers les Émirats arabes unis et d’autres pays de la région.

« L’accord signé entre le Centre de recherche sur l’eau de l’Université de Tel Aviv et les Émirats arabes unis vise une recherche fructueuse et une coopération scientifique entre les chercheurs, pour améliorer la qualité de l’eau potable, optimiser les différentes quantités et sources d’eau potable, appliquer des technologies de pointe et améliorer traitement des eaux usées », a déclaré le professeur Dror Avisar, directeur du Centre de recherche sur l’eau de l’Université de Tel Aviv, qui sera en charge du programme de recherche du nouvel institut.

Les projets comprendront l’amélioration de l’approvisionnement en eau pour l’irrigation agricole, la rationalisation de la production alimentaire et le développement de technologies modernes et spécifiques pour le traitement de l’eau et des eaux usées, a-t-il déclaré.

Mardi, Watergen et Baynunah ont posé la première pierre d’une usine de production de Watergen aux Émirats arabes unis. La joint-venture commercialisera les produits Watergen aux Émirats arabes unis, dans les États du Golfe et en Afrique. Des dizaines d’appareils de production d’eau Watergen ont déjà été installés à Abou Dhabi, dans le cadre d’une phase initiale de la coentreprise qui prévoit le déploiement de « milliers d’appareils Watergen à travers les Émirats arabes unis », selon le communiqué.

🟦 ANNONCE 🟦

Avec la signature des accords d’Abraham, Israël et les Émirats arabes unis ont normalisé leurs relations en septembre, tout comme Israël et Bahreïn, ouvrant la voie à des relations commerciales et commerciales dans lesquelles la technologie jouera un rôle clé.

« Les accords d’Abraham ont donné aux pays du Moyen-Orient l’opportunité d’améliorer et de faire progresser leurs relations dans divers domaines », a déclaré Mirilashvili de Watergen dans un communiqué. « Grâce aux accords, nous – une entreprise israélienne – pouvons coopérer avec nos voisins du Moyen-Orient pour résoudre l’un des problèmes difficiles de la région : la pénurie d’eau. Tout au long de l’histoire, les conflits se sont souvent concentrés sur le contrôle des sources d’eau. Aujourd’hui, nous faisons le contraire : construire la paix et un avenir commun autour d’une technologie israélienne innovante. »



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News