Exif_JPEG_PICTURE
Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

 

Sept ans après son départ du pays, la chaîne de restauration rapide KFC va bientôt commencer à opérer sur le marché local et engagera un processus de recrutement en Israël. Depuis que le réseau a quitté Israël en 2012, il a beaucoup été parlé sur l’intention de revenir, mais jusqu’à présent, ces plans ne se sont pas encore concrétisés. À présent, selon les informations reçues par « Globes », la chaîne aurait commencé à recruter de la main-d’œuvre en Israël afin de créer un siège local pour l’activité de la chaîne.

❤️ Depuis 10 ans, Infos-Israel. News vous apporte une actualité d'Israël quotidienne avec plus de trois millions de vues chaque mois. Nous essayons de développer sans cesse nos activités par l'ouverture d'autres sites personnalisés comme Rak Be Israel, CQVC, Israel Chrono, SOS Netivot car notre équipe chevronnée travaille avec le coeur ! Nous ne pouvons pas le faire sans le soutien financier de personnes comme vous. Soutenez nous ! ❤️

Ce sera la quatrième fois sur le marché israélien, après trois tentatives visant à importer le Kentucky Fried Chicken (KFC) en Israël, qui se sont soldées par un échec cuisant. La première date des années 1980, la deuxième des années 1990 et la troisième en 2003, semblables à des marques internationales qui ont tenté leur chance en Israël, telles que Starbucks.


KFC appartient au conglomérat YUM, qui possède également Pizza Hut et Taco Bell, et se négocie sur le Nasdaq pour une valeur de 29 milliards de dollars, avec 45 000 restaurants dans plus de 135 pays et l’un des plus grands groupes de restauration au monde.

Ce sera la quatrième sur le marché israélien, après trois tentatives visant à importer le Kentucky Fried Chicken (KFC) en Israël, qui se sont soldées par un échec cuisant. La première date des années 1980, la deuxième des années 1990 et la troisième en 2003, semblables à des marques internationales qui ont tenté leur chance en Israël, telles que Starbucks.

KFC appartient au conglomérat YUM, qui possède également Pizza Hut et Taco Bell, et se négocie sur le Nasdaq pour une valeur de 29 milliards de dollars, avec 45 000 restaurants dans plus de 135 pays et l’un des plus grands groupes de restauration au monde.