SpaceCom en Israël a lancé son satellite Amos 17 sur une fusée SpaceX Falcon 9 depuis le Centre spatial Kennedy.

Son objectif principal est d’améliorer les services de télévision, cellulaires et Internet en Afrique.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

SpaceCom a déjà 53 millions de dollars de commandes de services. Le satellite fonctionnera jusqu’à 20 ans.

Le prédécesseur d’AMOS-17, AMOS-6, conçu dans le même but, a explosé sur la rampe de lancement en août 2016. L’accident a fini par coûter à Spacecom des centaines de millions de dollars en contrats perdus, dont un contrat très médiatisé de 95 millions de dollars avec Facebook.

L’accident d’AMOS-6 a «sévèrement brûlé» Facebook et ne souhaite pas signer de contrat avec Spacecom avant que le nouveau satellite ne soit en orbite, a déclaré Pollak.

 

Selon Spacecom, la société a déjà un carnet de commandes pour le nouveau satellite évalué à 58 millions de dollars. Une fois le lancement exécuté avec succès, la société a déclaré que davantage d’affaires arriveraient à maturité. Actuellement, Spacecom fournit des services de communication à l’Afrique par le biais des satellites AMOS-4 et AMOS-7. Le satellite construit par Boeing devrait fournir ce service pendant 20 ans.