Israël a appris au monde à manger des avocats sains et savoureux, et la plus grande exportation de fruits d’Israël est l’avocat et les dattes.

S’il y a une forte exportation d’avocat, cela signifie qu’il y a un excédent de produit, de sorte que l’avocat est vendu la plupart du temps à un prix modique. Au début ou à la fin de la saison, il y a une pénurie et le prix est donc élevé. 

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Notez qu’il existe différentes variétés d’avocat et que chaque variété a une date de cueillette différente. Si ils sont cueillies ou commercialisées prématurément, vous induisez les consommateurs en erreur.

Les propriétaires d’avocats et les chaînes de commercialisation et les marchés le savent, et il leur est moralement interdit de vendre des avocats aux citoyens, quand ils ne sont pas prêt à la consommation , car ils ne peuvent mûrir à la maison. 

Alors existe t-il des importations sauvages de fruits et de légumes de l’étranger ?

Les importations totales de fruits et légumes en provenance de l’étranger au cours des dernières années représentent environ 3,7% des fruits et légumes produits en Israël. Il ne s’agit certainement pas d’une quantité définie comme des « importations sauvages ». 

Les  importateurs importent des fruits et des légumes lors de journées spéciales lorsque les demandes sont inhabituelles, comme avant Pessa’h ou les fêtes de tichri ou quand il y a eu une maladie qui a frappé les tomates et qu’il y a une pénurie de tomates dans les magasins , où le prix de la tomate pour le consommateur, qui atteignait 3 NIS il y a un an, est de 16 NIS par kilo cette année.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.