L’ancienne et bien-aimée pâtisserie du marché de Levinsky fermera à la fin du mois de juillet. Nous sommes donc très tristes de devoir nous séparer des merveilleux massepain, burekas, gâteaux préparés par l’un des établissements alimentaires pionniers d’Israël.

Parmi les dizaines de pâtisseries branchées et parisiennes bien acclimatées en Israël, il est rare de trouver une place à la manière d’une époque qui reste inchangée et qui réussit même après près de 90 ans d’activité. C’est exactement l’histoire de la charmante Albert Pastrytoria du marché Levinsky à Tel-Aviv, qui compte environ quatre-vingt-quatre années d’existence.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La modeste pâtisserie ne se démarque ni dans la rue ni sur le marché (qui est devenu ces dernières années un attrait culinaire auquel ils viennent de tout le pays ), mais tous ceux qui entrent dans le lieu se sentent soudain comme renvoyés dans un monde qui opère à un rythme beaucoup plus lent et magique qu’aujourd’hui.

View this post on Instagram

מרציפני

A post shared by Кошка (@yulyrott) on

La boulangerie a été ouverte en 1935 par Albert Yehuda, un pâtissier immigré en Israël de Salonique (où il possédait également une pâtisserie). Au fil des ans, le lieu est devenu célèbre principalement pour les amateurs de massepain venus à Matalon Street, particulièrement pour ce doux charme, car c’est l’un des rares endroits où vous pouvez vraiment voir sous vos yeux, à ce jour le zeste d’amande un à un hypnotique Sisyphe, les amandes qui se transforment en délicate main marzipan.

Ces dernières années, le fils d’Albert Jacob et son épouse, Livneh, dirigent les lieux et ont annoncé qu’après de nombreuses années consacrées à la préservation des traditions de la boulangerie et à la fabrication des bonbons, il était temps de déposer les gants, d’éteindre les fours et de fermer. À la fin du mois de juillet, le lieu mettra fin à son activité et nous sommes pas déchirés par cette décision !

Le bâtiment dans lequel se trouve la pâtisserie fait actuellement l’objet d’une importante rénovation qui a apparemment accéléré la décision de la fermer, tandis que les propriétaires de la pâtisserie souhaitent également se retirer. Nous sommes très tristes de dire au revoir à l’une des institutions de Natov opérant en Israël, mais essayez de vous rassurer en sachant qu’il reste encore quelques semaines pour vous acheter ces derniers cookies.