24h/24 et 6j/7 : Vous souhaitez rester informé ? Rejoignez les fils d'actualités sur Facebook Rejoignez notre page Facebook.

Après les promesses des ministres de la Santé israéliens successifs sur plus de 15 ans et les décès évitables de «plusieurs centaines» de bébés prématurés au cours de cette période en raison de leur absence, une Banque nationale du lait humain a été créée en Israël. Le Magen David Adom (MDA) – l’ Organisation nationale des services médicaux et sanguins préhospitaliers d’urgence du pays – est venu à la rescousse en ouvrant l’installation de sa gare principale de Jérusalem, avec un financement de l’Institut national d’assurance (NII).

«Mon argument est que les soins du nouveau-né se situent toujours entre les fissures proverbiales; par essence, le nouveau-né / nourrisson est un orphelin administratif car la responsabilité financière ou sa prise en charge ne relève ni du ministère de la Santé, ni des quatre organisations de maintien de la santé publique (HMO), mais plutôt du NII, qui n’est pas une entité médicale », a reconnu Jérusalem Arthur Eidelman, néonatologiste et pédiatre, qui fait pression pour une banque de lait maternel depuis des années :

«En conséquence, il n’y a personne au sein du ministère ou des assureurs maladie qui considère cela comme leur responsabilité directe et donc la repousse. Vous pouvez ajouter à cela que les problèmes liés à la nutrition – sans parler des problèmes des femmes tels que l’allaitement maternel – ont toujours eu un statut et une importance plus faibles dans le système de santé. Paradoxalement, ce n’est pas assez «sexy» ou «hi-tech» pour capter la fantaisie ou la priorité de quelqu’un. C’est trop banal pour la plupart et pas un problème personnel pour ceux qui définissent la politique. »

Eidelman, qui a dirigé les départements de pédiatrie et de néonatologie du centre médical Shaare Zedek de Jérusalem, professeur à la faculté de médecine de l’Université hébraïque pendant de nombreuses années et, depuis sa retraite, est rédacteur en chef de la prestigieuse revue Breastfeeding Medicine , a ajouté : «C’est inhérent au système. Si le ministère et les HMO ne paient pas pour les soins du nouveau-né, il n’y a finalement personne qui prendra la tête de l’ajout et du financement de nouveaux soins – malgré les plaidoiries et les pressions des médecins et infirmières en néonatalogie et des familles individuelles dont les bébés sont à risque. »

La relecture d’articles que j’ai écrits sur le sujet depuis 2005 est déprimante. En 2005, le ministre de la Santé de l’époque, Dan Naveh, a déclaré en l’honneur de la Semaine d’encouragement à l’allaitement maternel que son ministère aiderait à créer une banque de lait maternel pour nourrir les 700 bébés prématurés nés de moins de 1,5 kilos avec un risque de développer une maladie gastro-intestinale qui se détériore avec le lait commercial au lieu du lait maternisé et dont les mères ne pouvaient pas allaiter. Mais rien n’est venu. En 2006, le pédiatre et fonctionnaire du ministère, le professeur Yona Amitai, a présenté l’idée de créer une banque de lait maternel. Cette année-là, la Knesset a même adopté une loi en 2006 «établissant une banque nationale de lait maternel», mais elle n’a jamais été mise en œuvre.

🟦 ANNONCE 🟦

En 2014, alors que Naveh était parti depuis longtemps, le ministère de la Santé a publié des directives pour la création d’une banque de lait maternel qui examinerait de près les donneurs de lait potentiels, gèlerait, pasteuriserait puis recongeler le lait et serait responsable de la logistique d’acheminement du lait aux hôpitaux généraux du pays. Jusqu’à la découverte du virus VIH au début des années 1980, quelques groupes de femmes juives ultra-orthodoxes qui avaient récemment accouché avaient donné en privé le lait qu’elles pompaient pour les prématurés d’autres femmes qui ne pouvaient pas allaiter et dont les bébés prématurés souffraient de graves problèmes comme le trouble gastro-intestinal entérocolite nécrosante (NEC), qui survient jusqu’à 5% à 8% des patients des unités de soins intensifs néonatals. Les symptômes de la NEC comprennent une mauvaise alimentation, des ballonnements, une diminution de l’activité, du sang dans les selles, des vomissements de la bile , la mort intestinale, l’échec multiorganique et même la mort. Environ 7% de ceux qui sont nés prématurément développent une entérocolite nécrosante. L’apparition survient généralement au cours des quatre premières semaines de la vie et parmi les personnes touchées, jusqu’à 25% meurent.

Les nourrissons minuscules, dont les intestins immatures sont sensibles aux changements du flux sanguin et sujets aux infections, peuvent développer une NEC; dans les cas graves, un trou peut se développer dans l’intestin, permettant aux bactéries de s’infiltrer dans l’abdomen et de provoquer une infection potentiellement mortelle. Mais en l’absence d’une banque officielle de lait maternel, certaines mères de bébés prématurés ont même acheté du lait maternel congelé via Internet. Le lait des femmes a été consommé sans vérifier les bailleurs de fonds pour les maladies infectieuses mortelles , y compris le VIH, l’ hépatite B; sans rejeter les femmes qui fumaient, buvaient beaucoup de café, prenaient des drogues et des médicaments dangereux ou avaient une mauvaise alimentation; et sans aucune implication du ministère de la Santé. Il était également vital de s’assurer que le lait était donné et conservé de manière hygiénique.

En 2017, deux membres de la Knesset ont présenté un projet de loi d’initiative parlementaire pour obliger le ministère de la Santé à créer une banque de lait maternel réglementée et supervisée. Le ministère a déclaré qu’il avait décidé de créer une telle banque et avait même alloué 1 million de shekels à sa création. En septembre de cette année-là, le ministère a annoncé son intention d’ouvrir une banque de lait d’ici la mi-2018. Le porte-parole du ministère de la Santé et directeur général adjoint pour l’information, Einav Shimron-Greenbaum a alors déclaré que «le ministère en parle depuis un certain temps et il compte financer prochainement la création d’une telle banque nationale de lait. Nous avons déjà publié 17 pages de directives détaillées, car la question est très compliquée. Les directives traitent de nombreuses questions, notamment la définition de critères concernant les nourrissons qui en ont besoin; qui peut y travailler; les exigences physiques de la banque; comment manipuler le lait depuis le pompage jusqu’à ce qu’il soit donné au nourrisson (y compris le lavage des mains par le donneur et la pasteurisation, la congélation et la décongélation du lait); signer des formulaires pour les dons; vérifier la santé et le mode de vie de la donneuse et les médicaments qu’elle prend; enregistrer des échantillons pour tester et gérer les approvisionnements en lait.  »

Shimron-Greenbaum est toujours un haut fonctionnaire du ministère, mais elle n’a pas répondu cette semaine à la demande d’Israël365 d’interroger des responsables, y compris la pédiatre Dr Deena Zimmerman, chef du département de la santé maternelle, infantile et adolescente du ministère, même si elle était impatiente parler du sujet. Tout ce que le porte-parole du ministère, Eyal Basson, était prêt à dire, c’est que «il y a quelques semaines, des différends financiers ont éclaté avec MDA au sujet de la banque qui a partiellement suspendu ses activités. Cependant, les choses se sont réglées et la production de lait est revenue à un fonctionnement normal. Jamais l’approvisionnement en lait des prématurés n’a été interrompu. La mise en place d’une telle installation prend du temps. Depuis la rédaction de la norme d’exploitation en 2016, des progrès constants ont été réalisés dans la construction de la banque en tant que coentreprise entre MDA et le ministère.

🟦 ANNONCE 🟦

Malgré la bureaucratie ministérielle, la procrastination et l’apathie, la Banque de lait humain est un fait, en grande partie grâce aux efforts de la Dre Sharron Bransburg-Zabary, qui travaille sur le projet depuis 2018, en tant que co-fondatrice de Mother Milk Donation. Organisation d’Israël et sert maintenant de directeur. «Je suis parti de zéro. Un tel projet est très compliqué, bien plus qu’une banque de sang », a-t-elle déclaré à Israel365 . «Il doit répondre à des normes strictes. Le ministère ne voulait pas en payer le prix ni en être responsable. Même les hôpitaux, qui ont tous des unités de fécondation in vitro où naissent souvent des bébés prématurés, ont montré peu d’intérêt pour faire pression pour une banque de lait maternel.

Bransburg-Zabary, qui a un doctorat en biophysique et biologie computationnelle et est consultant en lactation certifié, travaille pour MDA. Elle a dit que la banque comptait quelque 120 donneuses de lait enregistrées, dont environ 30 donnaient à la fois. «Il n’y a pas eu de publicité du ministère à propos du projet, mais nous avons trouvé les donateurs par le biais des cliniques mères et bébés et de Facebook. Nous espérons avoir trois ou quatre travailleurs à plein temps et nous déménagerons à la banque centrale du sang de MDA près de Tel Aviv l’année prochaine. Certaines femmes ultra-orthodoxes font partie des donneurs, mais comme elles ont généralement de très grandes familles et vivent dans de petits appartements, les conditions stériles sont difficiles à maintenir. Ils n’aiment pas non plus donner des échantillons de sang qui sont nécessaires avant qu’ils ne soient approuvés. Maintenant,

L’un des hôpitaux qui ont déjà reçu du lait maternel de la nouvelle banque pour nourrir les bébés prématurés dans son unité de soins intensifs néonatals est le centre médical Carmel à Haïfa. La coordinatrice de l’allaitement, Tali Zim, a déclaré dans une interview: «Le premier receveur en Israël était un bébé prématuré avec NEC qui était incapable de digérer les préparations spéciales et dont la mère ne pouvait pas pomper, suivi d’un deuxième bébé qui ne pouvait pas allaiter pour des raisons médicales. . Maintenant, il est en plein essor. Le lait maternel pour les bébés prématurés sauve des vies. »

Le don de lait maternel peut prévenir et traiter NEC et servir également de pont jusqu’à ce que la mère puisse allaiter seule, a déclaré Zim. «L’investissement dans la gestion d’une banque de lait est si petit, mais le résultat est si grand. Cela réduit les maladies et les décès. S’occuper des enfants défectueux pendant des années ou le reste de leur vie coûte beaucoup plus cher, sans parler des souffrances des enfants et des familles.

Le Dr Shmuel Tzangan, chef de la néonatalogie et de la pédiatrie au Barzilai Medical Center à Ashkelon et président de l’Israel Neonatology Society, a préconisé la création d’une banque de lait maternel similaire à celles de nombreux pays – des États-Unis à l’Europe en passant par l’Amérique du Sud ( Le Brésil a l’un des meilleurs). «Enfin, il y a quelques semaines, un accord a été signé entre le ministère de la Santé et MDA pour fournir annuellement 4 000 litres (entre 200 et 300 litres par mois) aux 26 unités hospitalières pour bébés prématurés à 90 agorot [environ 30 cents US) le cube. centimètre. Le NII verse aux hôpitaux des sommes importantes pour l’accouchement et le traitement des bébés prématurés, et le paiement du lait sera ajouté. L’établissement aurait pu être mis en place il y a de nombreuses années, mais ce n’était pas une priorité absolue du ministère de la Santé.



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !