La Bibliothèque nationale d’Israël a acquis un manuscrit utilisé à l’origine par la communauté juive Bene Israel de l’Inde. Le livre, vieux de 180 ans, contient 94 pages de prières en ourdou, allant de la circoncision à l’inhumation, traduites en écriture en hébreu puis traduites en hébreu.

La Bibliothèque nationale d’Israël a acquis un manuscrit inhabituel de la communauté juive indienne qui offre un aperçu rare des rites de la communauté indienne Bene Israel, de la circoncision à l’inhumation.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le manuscrit, qui contient 94 pages de prières et de bénédictions en ourdou, semble avoir été écrit il y a environ 180 ans.

Toutes les prières du manuscrit sont translittérées en caractères hébraïques. Une traduction de l’ourdou vers l’hébreu apparaît à côté de chacun d’eux. Certaines des prières du livre ne sont pas familières.

Selon une déclaration publiée par la Bibliothèque nationale, ‘le nom du scribe qui a écrit [le manuscrit] en belles lettres carrées, et qui a même pris la peine d’ajouter des marques de voyelles à chaque mot, est inconnu.’

‘Mais sur la base d’un ketubah [contrat de mariage] qui apparaît dans le livre, il peut être daté de 1838 et placé dans la ville de Panvel, près de Mumbai’, poursuit le communiqué.

Le Dr. Yoel Finkelman, conservateur de la collection Judaica de la bibliothèque, a déclaré: ‘Ce manuscrit a été utilisé pour des cérémonies telles que des mariages, des circoncisions et des enterrements. C’est un document rare présentant un intérêt historique, qui éclaire la communauté juive en Inde et ses liens avec la tradition, à la fois similaires aux autres communautés juives et uniques en leur genre.

‘Ce livre spécial, qui comprend des bénédictions relatives aux rituels de purification, est arrivé à la Bibliothèque nationale, ce qui lui donnera un domicile permanent en Israël’, dit Finkelman.