Le ministère des Affaires étrangères d’Israël a relancé son ambassade virtuelle pour les utilisateurs arabes de médias sociaux dans les États du Golfe.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Israël a annoncé qu’il réactiverait son « ambassade virtuelle » pour les pays du Golfe, qui est essentiellement un compte Twitter appelé « Israël dans le Golfe », lancé pour la première fois en 2013, puis brusquement arrêté en 2014.

L’annonce a été faite sur «Israël en arabe», un compte Twitter dans cette langue, enregistré auprès du ministère des Affaires étrangères d’Israël.

« Nous espérons que cette ambassade virtuelle contribuera à approfondir la compréhension entre les peuples du Golfe et le peuple d’Israël dans divers domaines », a récemment tweeté le ministère.

La publication sur les médias sociaux comprenait des photos de personnalités en Israël et dans les Émirats arabes unis (EAU).

Mohammed al-Mussafer, professeur de sciences politiques à l’Université du Qatar, a déclaré à The Media Line que «cette page sert à renforcer les relations entre une nation importée [des Juifs israéliens] de l’étranger et un pays qui a toujours été au Moyen-Orient.

« Il existe déjà des associations populaires du Golfe qui ont commencé à normaliser leurs relations avec Israël », a-t-il poursuivi. «Cependant, le défi reste de savoir si les gens vont l’accepter ou non. Je doute que les États du Golfe acceptent Israël alors qu’il commet des crimes contre le peuple palestinien et les lieux saints islamiques.  »

Les gouvernements jordanien et égyptien ont signé des accords de paix avec Israël, mais les peuples de ces pays n’acceptent ni les Israéliens ni leur pays, a noté al-Mussafer.

«Par conséquent, je ne pense pas que nous, les habitants de cette région, allons endurer Israël, même si nos gouvernements le peuvent. Il y a cinq ans, plus de 85% des Qataris étaient opposés à cette idée, selon un sondage d’opinion favorable à la normalisation des relations entre le Qatar et Israël.  »

La réactivation de ce compte par le ministère israélien des Affaires étrangères s’inscrit dans une vague d’activités diplomatiques sans précédent de la part du Premier ministre Binyamin Netanyahu, qui s’est récemment rendu à Oman et a envoyé une délégation de hauts fonctionnaires aux Émirats arabes unis.