En prévision des élections générales israéliennes qui se dérouleront dans moins de quatre semaines, Facebook a envoyé quelques règles de base aux représentants des partis politiques en lice, en prévision du lancement de l’outil de transparence de la société, prévu vendredi.

Pour publier ou éditer des publicités politiques, les politiciens et les membres du parti devront confirmer leur identité en téléchargeant à la place une carte d’identité émise par le gouvernement ou deux documents officiels, tels que celui signé par un notaire. La société a indiqué que les données soumises «aux fins de la confirmation de l’identité sont cryptées» et ne seront utilisées qu’à cette fin.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Les annonces politiques publiées sur la plate-forme dans les semaines précédant les élections apparaîtront avec un ticker dans le coin supérieur gauche qui se lit « payé pour ».

La fonctionnalité de transparence de Facebook présentera également toutes les publicités politiques et les archivera pendant sept ans. Elle contiendra également des informations supplémentaires telles que les données démographiques de la cible, les sommes versées et l’étendue de l’exposition. Les annonces diffusées sans clause de non-responsabilité et considérées plus tard comme politiques seront également affichées dans les archives.

Dans des déclarations précédentes, la société avait également déclaré qu’elle empêcherait les utilisateurs de l’extérieur du pays de publier des annonces politiques.

Depuis le mois dernier, la législation israélienne interdit les publications politiques anonymes publiées en ligne. La nouvelle loi, qui a été adoptée par la Commission électorale centrale israélienne, exige que tous les messages, commentaires et actions en ligne sur les médias sociaux payés ou sollicités par un parti politique ou un candidat soient identifiés comme tels.