Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Si les articles commandés ne dépassent pas cinq pièces, leur coût total peut dépasser 1 000 dollars (3500 ils) et cela sera toujours considéré comme une «importation personnelle».

C’est un décret contre lequel les principales importations israéliennes se sont battues depuis longtemps et qui devrait entrer en vigueur dans un mois. À ce jour, les achats d’une valeur totale maximale de 500 USD (1700 ils) sont exemptés de droits de douane et une exonération totale des taxes (y compris les taxes à l’achat, «en vrac») n’est disponible que pour les achats d’une valeur maximale de 75 USD.

❤️ Depuis 10 ans, Infos-Israel. News vous apporte une actualité d'Israël quotidienne avec plus de trois millions de vues chaque mois. Nous essayons de développer sans cesse nos activités par l'ouverture d'autres sites personnalisés comme Rak Be Israel, CQVC, Israel Chrono, SOS Netivot car notre équipe chevronnée travaille avec le coeur ! Nous ne pouvons pas le faire sans le soutien financier de personnes comme vous. Soutenez nous ! ❤️

Le principal soulagement qui offre aux acheteurs israéliens dans ce nouveau décret est que les colis d’une valeur maximale de 1 000 dollars devrait arriver sans délai et ne pas faire l’objet d’un contrôle à la douane. Bien que les agents des douanes aient le droit de retarder et de vérifier tout achat supérieur à 75 dollars et exiger le paiement de la taxe d’achat ou l’obtention des permis d’importation pour un produit particulier.

En outre, le décret vous autorise à importer en tant qu  »importation personnelle’ une plus grande quantité de biens, si ceux-ci sont nécessaires à la réparation de la maison. Ainsi, pour les achats en ligne. Mais pour les gros achats, il est judicieux de différer d’un mois.

Les commerçants et les industriels israéliens mènent une lutte acharnée contre la libéralisation des importations, qui nuit aux chaînes de vente au détail locales. Toutefois, le ministère des Finances est convaincu que l’intensification de la concurrence est le seul moyen de réduire le coût de la vie élevé en Israël et d’améliorer l’efficacité globale de l’économie.

Le décret «Sur l’importation personnelle» a été publié en juin dernier et aurait dû entrer en vigueur l’été dernier.